Animer sa page Facebook pro : mode d’emploi

Créer la page Facebook professionnelle d’une entreprise en quête de visibilité n’est efficace qu’à condition de savoir comment l’animer et comment en tirer parti. Inutile pour autant d’être un as des réseaux sociaux ! Penser « publication », « interaction », « image de marque » et « statistiques » est suffisant pour engendrer des retours qualifiés sur le site aux 1,39 milliards d’utilisateurs. Zoom sur ces 4 bonnes pratiques à adopter.

Publier du contenu qualitatif et régulier

Un contenu varié et pertinent

La fidélisation et l’augmentation de vos fans passent avant tout par l’intérêt qu’ils sont susceptibles de porter à votre contenu. Un contenu qui se veut aussi varié que pertinent.

Diversifier les publications, c’est notamment sortir du format textuel, qui, aussi intéressant soit-il, peut rapidement devenir indigeste à la lecture. Photos, images, vidéos… vous avez le choix pour dynamiser la page ! Concernant la pertinence, gardez à l’esprit que la page Facebook pro diffère d’une page personnelle : toute publication doit rester liée à votre activité, au même titre qu’elle est censée apporter une valeur ajoutée aux lecteurs.

Une publication régulière

Avoir une page Facebook ne suffit pas pour asseoir sa présence sur Facebook. Encore faut-il rester actif en publiant régulièrement du contenu (sans en abuser non plus). Publications quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles : à vous de trancher selon la quantité d’informations que vous souhaitez partager.

Créer de l’interaction

En impliquant le lecteur

Point essentiel et caractéristique d’une page Facebook bien gérée : l’interaction. En impliquant vos lecteurs ou en incitant vos fans à interagir entre eux, vous leur donnez envie de vous rendre visite régulièrement, de vous rester fidèle. Sans compter qu’un contenu pertinent a plus de chance d’être commenté et partagé.

En réagissant aux commentaires

En plus de vous donner une idée de ce que pensent vos fans, les commentaires vous permettent d’interagir directement avec eux. Veillez alors à établir un échange de proximité tout en véhiculant les valeurs de votre entreprise. Et plutôt que d’ignorer un commentaire négatif, prenez le temps d’y apporter une réponse construite ! Il n’y a rien de plus frustrant pour son auteur qu’un problème non résolu et ce professionnalisme ne pourra que récompenser votre e-réputation.

Gérer sa e-réputation

Face à un internaute roi

Également appelée image de marque sur le web, la e-réputation est déterminée par l’opinion que le lecteur (véritable internaute roi) se fait de votre entreprise. Attention, ici, chaque élément peut influencer son jugement : orthographe, gestion des commentaires, qualité des images publiées, fréquence des posts… Vos moindres faits et gestes passent au crible, d’où l’importance de soigner chaque détail à tout prix.

Avec une communication optimale

Votre notoriété numérique est également intimement liée à vos compétences de bon communiquant. A savoir qu’un bon communiquant sait se montrer concis (« less is more »), cohérent dans le choix des publications, passionné dans le ton employé, réactif face aux commentaires et précis quant aux informations partagées (nouveauté, promotion…). Pensez à tous les aspects qui vous rendent crédibles auprès des lecteurs, et à tout ce qui leur permet de connaître l’essentiel ainsi que l’actualité de votre activité

Analyser les statistiques

De nombreuses retombées chiffrées

Facebook, ce sont aussi des statistiques : des données « classiques », comme le nombre de visites ou de fan ; et des chiffres plus parlants grâce à l’outil Insights. C’est le cas du nombre de lecteurs actifs qui visitent votre page, le pourcentage de retours (feedback) sur chaque publication, l’activité sur vos articles récents…

Des conclusions à tirer

Ces données n’ont d’intérêt que si vous les analysez. Place au repérage ! Type de publication générant le plus d’interaction, thèmes les plus (et les moins) appréciés, commentaires les plus constructifs : voilà de quoi mesurer l’efficacité de votre communication, connaître vos lecteurs, déceler vos points forts et vos points faibles. La suite ? Rectifier le tir pour améliorer votre page Facebook, et faire qu’elle soit au plus près des attentes de vos clients potentiels ou établis. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *